Parpaillote

de J.M.A. Paroutaud

Un notaire monstrueux, un pharmacien criminel, une jeune protestante isolée dans un milieu catholique hostile… les portraits au pointillé de Parpaillote relèvent d’une même cruauté que les contes métaphysiques de Temps fou et Autre événement. La même réalité de proie y est à l’ouvrage, derrière la façade sans mystère d’une bonhomie provinciale que lézarde bientôt l’inquiétude. Après La descente infinie (2016) et Le pays des eaux (2018), cet ultime recueil – prolongé d’une cinquantaine de textes inédits – achève de rendre disponible la totalité de l’œuvre de l’auteur de La ville incertaine.

Avocat et professeur de droit à Limoges, Jean Marie Amédée Paroutaud (1912-1978) fut également un écrivain rare, dont la concise et sardonique noirceur fut saluée en son temps par André Breton et fait de lui l’un des meilleurs artisans de la littérature fantastique d’après guerre, à l’égal d’un Pierre Bettencourt ou d’un Jacques Sternberg.

  • 300 pages ; 20 euros
  • ISBN 978-2-9570289-0-0
  • Parution avril 2020

Disponible en librairie  ou à la commande par mail : ovbedition@gmail.com ou à cette adresse :  On verra bien, 6 rue de la Nation, 87000 LIMOGES France

Presse & Médias :

Un article sur Parpaillote par un amateur japonais ICI. Merci à M. Sugitani.