Gone

de Gabriel Nigond

Peut-on devenir folle à la lecture de La Nouvelle Héloïse ? Mademoiselle Antigone de Jambusse, dite Gone, 20 ans, fait en tout cas de son mieux. De son manoir perché au-dessus de la Creuse à Venise en passant par les Alpes, c’est un doux délire qu’elle promène, agrégeant autour d’elle l’âme délicate d’un peintre raté, celle d’une vieille petite fille un peu sorcière, d’un enfant solitaire, d’un montagnard en deuil et du chien Magnifique. Drame fantaisiste ou fantaisie dramatique ? Gone décolle toutes les étiquettes avec une belle fougue.

Si Gabriel Nigond (1877-1937) reste surtout connu pour Les contes de la limousine et ses autres textes en parler berrichon, il fut d’abord et avant tout un auteur dramatique, joué par les plus grands théâtres parisiens. Il fut également un romancier rare et d’une grande finesse, de dont le charme parfaitement indéfinissable de Gone demeure à ce jour le plus singulier témoignage.  
Préface de Jean-Claude Bray 204 pages ; 18 € ISBN 978-2-9544657-9-1
Parution Avril 2019

Disponible en librairie  ou à la commande par mail : ovbedition@gmail.com

ou à cette adresse :  On verra bien  6 rue de la Nation 87000 LIMOGES France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :