Guerre civile des Français sur le genre

de Gilles Magniont

Les gardiens du dogme grammatical face aux bataillons de libération de la langue : voilà les apparences inévitables de la Guerre civile des Français sur le genre. Prêter main forte au « masculin qui l’emporte » ou ouvrir les bras à l’écriture inclusive ? On peut aussi, comme dans ces pages, sortir de l’alternative désormais consacrée. Et apercevoir au fil des siècles, derrière nos débats en trompe-l’œil, toute l’agitation d’un monde tour à tour irrésolu et péremptoire : des érudits empêtrés dans leurs règles d’accord, le soleil et la lune qui cherchent leur raison d’être, les salons d’Ancien Régime occupés à « féminiser les mots », des chartes qui circonviennent les fantasmes et des signes de ponctuation où affleure l’égalité. Le genre n’est certes pas le sexe. Mais il y ressemble assez pour stimuler l’imagination des uns et les réformes vertueuses des autres, dans une guerre qui n’est pas celle que l’on croit.

Gilles Magniont enseigne l’histoire de la langue française à l’université Bordeaux Montaigne.

  • 175 pages ; 16 euros
  • ISBN 978-2-9570289-1-7
  • Parution avril 2020

Disponible en librairie ou à la commande par mail : ovbedition@gmail.com ou à cette adresse : On verra bien, 6 rue de la Nation, 87000 LIMOGES France

Presse & Médias :

Une chronique du livre sur le site de la Bibliothèque Fahrenheit 451.

Une conversation avec Gilles Magniont sur D-Fiction